Les Yema Rallye

11 min de lecture

Les Yema Rallye.

 

 

Dans sa logique de créer des montres pour sportifs et pour toutes les situations, il était naturel que Yema s’intéresse au monde des courses automobiles, du chronométrage, des pilotes …..et pour cela, à la fin des années 60, Yema va créer les Rallygraf !

 

Je vais donc essayer, ici, de recenser les différentes Yema Rallye. Je pense que dans la catégorie des Rallye on peut mettre, Les Rallygraf évidement, les Formica, les Rallye Sous-marine et quelques autres petites montres. Les Yema Daytona auraient pu avoir leur place ici également, mais elles feront certainement l’objet d’un article à part entière. Même chose pour les Meangraf.

 

 

Les prémices :

Dans les années 60-65, on trouve chez Yema des petites montres avec des drapeaux. Elles semblent destinées à un public jeune car elles sont de tailles réduites (29-31mm de diamètre). J’ai peu d’infos sur ces montres. Les mouvements étaient certainement des Lorsa ou des Parrenin… et elles avaient un look vraiment rallye !

crédit photo : eBay et Pete Bullivant.

 

 

Les rallygraf « classiques » :

La pré Rallye Valjoux 92

La première des Rallygraf apparait à la fin des année 60, 1966 peut-être, et il s’agit du modèle Valjoux 92. Il est juste inscrit Yema, incabloc, 17 jewels  sur le cadran. Lunette tachymètre fixe, grosse couronne de 7mm.

17 jewels
f = 18000 A/h
Réserve de marche : 39h

crédit photo : Pierrejoe.

Le Fond « 100% waterproof » mais sans indication de profondeur.

Et le mouvement Valjoux 92, mouvement chrono à roue à colonnes, utilisé par bien des marques à l’époque, comme Heuer par exemple. Comme d’habitude, le pont du chrono n’est pas signé chez Yema.Ensuite, cette Rallye va être déclinée avec plusieurs mouvements, en 2 ou 3 compteurs :

Le boitier est bien connu : c’est le même qui va équiper les Daytona ainsi que certaines Yachtingraf et il est donné pour être étanche à 10 atm (100m environ), ce qui n’est pas rien pour l’époque !!!

La Rallygraf Super Valjoux 72

Dans cette chronologie, difficile de déterminer qu’elle fut le premier des deux modèles suivants, entre la Valjoux 7730 et la rare Rallygraf Super en Valjoux 72, avec compteur en 30 minutes et variantes au niveau de l’aiguille du compteur des heures, droite ou flèche.

17 jewels
f = 18000 A/h
Réserve de marche : 48h

Sur le cadran des Rallygraf Super, on retrouve le dessin en rouge d’une route qui s’éloigne comme sur les Meangraf ! Ils ont du copier sur le logo du Club 🤣

 

Fond « 100% Waterproof », « 10 atmosphères », « all steel ».

Et ce mouvement !!!! Un des plus beaux mouvements chrono à remontage manuel, utilisé par des marques prestigieuses comme Eterna, Minerva, Enicar et même Rolex pour son chrono Daytona (avec quelques petites modifications). Voilà sans doute ce qui explique que cette Rallygraf soit la plus convoitée !

Avec la grosse couronne.

Et, disons-le ….elle a franchement de la gueule !!! 😎

 

 La Rallye Valjoux 7730

En 1968, le Valjoux 7730 fait son entrée (référence catalogue 93016B), avec ses 2 sous-compteurs (celui des minutes en 45 minutes), lunette tachymètre acier FIXE, verre plexi haut et, comme pour toutes les Rallygraf classiques, on les trouve avec deux versions de couronne, grosse ou plus petite (changement du SAV ou disponibilité avec ces 2 variantes ??)

17 jewels
f = 18000 A/h
Réserve de marche 45h

Dans la pub, on peut lire :

Fond noir anti-reflets

2 poussoirs, 4 fonctions : départ, arrêt, remise à zéro, élimination des temps morts !

Prix catalogue : 410 Francs

 

Contrairement à ce qu’on voit sur cette publicité illustrée, les poussoirs sont très courts sur les Rallye et les Rallygraf, à l’exception de la version Valjoux 92.

Valjoux 7730 : l’héritier du Venus 188.

« 100% Waterproof », « 10 atmosphères », « all steel ». Avec la petite couronne : Et avec la grosse couronne :

 

 

 

Publicité de 1968 :

On va s’arrêter un peu sur cette version de la Rallygraf. Pourquoi ? Car c’est cette version qui va devenir célèbre, car portée par le pilote Mario Andretti lors de sa victoire à Indianapolis en 1969 !! On peut trouver un très bon article à ce sujet ici : https://www.fratellowatches.com/yema_lejour_rallye_mario-andretti/

La montre portée par Mario Andretti est en réalité une WESLEY’S Rallye fabriqué par Yema mais vendue sous une autre marque pour l’exportation,  comme les Rallye Lejour.

crédit photo : Sports Management Network.

Mario Andretti et Colin Chapman (crédit photo : chronocentric.com).

crédit photo : onthedash.com

Et elle a eu chaud cette rallye, car Mario Andretti l’avait au poignet lors de son crash pendant les essais !!!

Vous voulez tout savoir sur l’incroyable victoire de Mario Andretti en 1969, et sur ce grand pilote, alors je vous invite à lire cet article. 😉

https://www.leblogauto.com/2019/04/retro-indy-1969-victoire-mario-andretti.html

Mario Andretti in Victory Lane after winning the 53rd Indianapolis 500 in 1969. Credit Associated Press

Et une video très sympa sur Mario et sa victoire 😉

Fin de la parenthèse Andretti pour le moment ; revenons aux différentes versions de cette Rallygraf 😉

Voici un document sympa qui nous montre que Yema s’exportait vraiment partout !!

En France, certains ont évoqué un partenariat entre Yema et ALPINE, durant lequel Yema aurait fourni des Rallye aux équipes Alpine à l’époque… mais rien de sûr ni de vérifié. Toutefois, un ou deux modèles circulent avec le logo Alpine !!

crédit photo : omegaforums.net (matthew_VA)

Ensuite, apparition des mouvements Valjoux 7733 (deux compteurs), 7734 (deux compteurs, avec date) et 7736 (3 compteurs), des mouvements plus « industriels », donc moins couteux à produire et à l’achat.

La Rallye Valjoux 7733 / 7734

Les versions Valjoux 7733 et 7734, avec date, compteurs 30 ou 45 minutes, étaient vendues avec des bracelets en cuir marron, très fins. Peu ont résisté à l’épreuve du temps.

17 jewels
f = 18000 A/h
Réserve de marche : 45h

référence catalogue : 94116

Les 2 versions que j’ai déjà croisées sur ces Rallygraf. Il y en a eu aussi avec une boucle standard.

La Rallygraf Super Valjoux 7736

 

Celle qui vient ensuite, la Rallygraf Super Valjoux 7736, quasi identique à la Valjoux 72, était vendue 550 ou 570 francs, (réf. 92002M)

17 jewels
f = 18000 A/h
Réserve de marche : 45h

On trouve pas mal de publicités pour cette Rallygraf Super.


Le mouvement, pas aussi beau qu’un Valjoux 72 bien entendu, est fiable et facilement réparable, même encore aujourd’hui.

Et voici les boites dans lesquelles elles étaient vendues :

Avec, à l’intérieur, une belle suédine orange qui normalement part en lambeaux 😀

On pouvait aussi l’avoir dans cette superbe boite, comme pour les Yachtingraf, avec une belle notice que je vous montrerai bientôt 😉

Une belle triplette :

Les autres marques :

On va retrouver les Rallye sous pas mal d’autres marques pour l’exportation : Wesley’s, Techron, Eisenhart, Lechasseur, Tradition et, bien sûr, Lejour.

crédit photo : somasa13

crédit photo : hommemega, un grand collectionneur de Yema 😉

crédit photo Raphaël Chardon.

Les LeJour ont souvent des mouvements avec le pont signé JP PINGOUIN. D’ailleurs, si vous trouvez une Yema avec un mouvement signé Pingouin, c’est qu’il s’agit certainement un remontage. Même chose pour la lunette qui doit être Fixe : si elle bouge, c’est que le petit bout de métal, qui sort du boitier à 12h et qui permet de bloquer la lunette, est cassé ou que ce n’est pas un boitier de Rallygraf. Idem si le fond est marqué « Continental time co France », à l’intérieur.

Les Rallygraf « Formica »

Ce sont les collectionneurs français qui les ont surnommées ainsi, à cause de leurs cadrans, qui rappellent nos célèbres meubles de la marque Formica des années 70. Toutefois, pour certains, cela rappelle aussi le tableau de bord des Alpine A110. Reste à savoir si Yema a puisé son inspiration dans les cuisines ou dans les paddocks 😁

Ces deux Rallygraf ont un boitier vraiment différent, le boitier « straight lug », dont je parle ici:

http://leclubyema.com/index.php/2018/12/21/le-boitier-straight-lug-ou-en-francais-anses-droites/

Elles seraient sorties en 1973 :

La preuve en images, avec une superbe pub de la même année !!

 

La Rallye « Formica » 7734 : 

 

Il y a donc 2 Rallye Formica, dont cette Rallye Valjoux 7734, référence catalogue 94127G AC. A noter que les 2 modèles ont une superbe lunette tachymètre « bakélite », fixe.

Ici, présentée sur bracelet cuir :

Et ici, avec bracelet métal, semblable aux bracelets des Superman 241117 :

 

 

A noter aussi que, sur le fond, l’indication « 10 atmosphères » a disparu, mais il est bien donné comme étant étanche à 100m dans les publicités (réf. sur le fond 606737).

 

Ici, prête à l’action 😉

 

La Rallygraf Super « formica » Valjoux 7736 :

 

Et voic donc la version plus rare, la Rallygraf Super Valjoux 7736, (réf. sur le fond 606737 également).

 

Quelques variations au niveau du cadran comme ici avec in cadran plus foncé et dégradé.

Credit photo Guillaume foo.

Un exemple du set avec la boite (crédit photo : Peter), mais on attend une meilleure photo et l’histoire de cette montre 😉

Mais on pouvez aussi l’avoir dans cette boite :

Et voilà le duo 😉

Rallygraf « Brown sugar »

Surnommée ainsi à cause de la couleur du cadran, elle est animée par un mouvement Valjoux 7734, a une lunette bakélite et sa référence au catalogue est 94147. Le prix : 575 francs !

Avec un boitier encore différent (réf. 850737), identique à celui des Navygraf (les poussoirs en plus !) ou encore des Flygraf, toujours étanche à 100m.

 

 

On pouvez l’acheter avec cette boite:

Cette année, Yema a décidé de sortir une réédition de ce modèle dans sa gamme « Héritage », mais équipée d’un mouvement automatique, l’ETA 7753, avec quelques légères différences esthétiques dues au changement de mouvement. Prix : 2399 euros.

Yema Rallygraf Sous Marine

Certainement apparue au début des années 80 (1983?)

Le couteau suisse des Rallygraf, parfaite pour les rallyes sur terre ou aquatiques  😉

Une superbe lunette bakélite, un très beau cadran gris-strié et des sous-compteurs avec un effet velours : une Rallygraf qui me laissait indifférent… avant de l’avoir eue en main !!

Il existe des variantes, avec aiguilles jaunes et cadran noir, et on la retrouve aussi sous d’autres marque, comme Codhor par exemple.

credit photo Benoit Treilhou

Mouvement Valjoux/Eta 7765 : c’est la version manuelle du célèbre mouvement automatique 7750 (réf. du fond identique à la « Brown Sugar » !).

17 jewels
f = 28800 A/h
Réserve de marche : 52h

 

Les suivantes :

Par la suite, on rentre dans l’ère du Quartz, et Yema continue à commercialiser des Rallygraf… avec plus ou moins de réussite !

Yema Rallygraf 2 :

 

Double affichage, avec un mouvement ESA 2Y 900 231 à deux poussoirs (4 et 8 h). C’est un mouvement que l’on retrouve aussi dans les Breitling par exemple et qui n’est pas forcément très fiable malheureusement, ce qui fait que beaucoup de Yema ont du être vampirisées pour réparer ces Breitling justement… 😢

 

Bracelet acier numéro 57

crédit photo : Laury dubuis.

Et d’autres versions ont suivi, comme cette Rallye acier noir.

crédit photo : Gregory Pooters.

 

Une petite pub de l’INA sur les quartz.

 

Les années passent et les Rallygraf qui sortiront ne seront pas toutes dignes d’intérêt. En 2007 toutefois, Yema sort une belle Rallygraf quartz et s’associe avec le pilote Français Franck Montagy.

On trouve un petit article ici : https://fr.fashionnetwork.com/news/Yema-s-associe-au-pilote-automobile-Franck-Montagny,20741.html#.XL4LGqRpGUk

Réf : FR035

  • Chronographe 3 compteurs
  • Boitier en acier inoxydable
  • Bracelet en cuir véritable marron, boucle doublée cuir
  • lunette « bakélite »
  • Verre minéral
  • Étanche 10 ATM
  • Prix : 299 euros

 

 

crédit photo : fashionnetwork.

Ces montres étaient vendues dans un beau coffret avec des gants rallye ! 

crédit photo : Kronos 360

Réf. FR033. Pas très lisible je trouve, avec ces aiguilles argentées !

 

Ensuite, en 2008-2010, Yema continuera à sortir des Rallygraf quartz, rondes, carrées, etc… plus ou moins belles.

En 2017, Yema ressort quelques Rallygraf quartz et décide de s’associer à quelques clubs amateurs de passionnés d’automobile : ainsi naîtront les Rallygraf Autobianchi, 205 GTI, etc…

 

 

Merci Raphaël et Vincent pour ces documents.

 

L’histoire des Rallygraf se poursuit par la suite avec la réédition de la « Brown Sugar » et, cette année, avec la sortie d’un modèle pour les 50 ans de la victoire de Mario ANDRETTI à Indianapolis en 1969, Yema ayant réussi à signer un partenariat avec ce dernier. Il s’agit cette fois d’une réédition en édition limitée (1969 exemplaires), avec mouvement automatique Valjoux 7754 et verre saphir bombé. Tarif : 2699 euros.

 

crédit photo : yema.com

Ci-dessous, une belle interview de Mario Andretti à ce sujet :

https://www.watchonista.com/articles/interviews/watch-went-through-hell-f1-and-indycar-legend-mario-andretti-talks-racing-and-watches?fbclid=IwAR3m4Ha2Pckxqe_0-CHMjk_3pAiEALB8S0TmGl0Y5fAIgdHVIXFgLkrIwFA

Nous aussi au club on a signé un partenariat avec Mario …..enfin avec Mario kart 😉

Voila, c’est fini. J’espère que vous y voyez plus clair sur ces Yema Rallye et, maintenant, il ne me reste qu’à trouver la voiture qui va aller avec mes Rallygraf. Mario, si tu as une voiture en trop dans ton garage… pense à moi 😉

 

Bon en même temps, la dernière fois qu’on m’a prêté une voiture ça ne s’est pas très bien terminé……heureusement j’avais ma rallye sous-marine !!!!😁


via videobuzzy.com

Batilou