YEMA Rallygraf méca-quartz : le plaisir accessible

YEMA Rallygraf Meca-quartz_Image principale YEMA Rallygraf Meca-quartz. Crédit :Jerry
14 min de lecture

Ce week-end, je suis allé voir au cinéma Le Mans 66. Gros film consacré à l’aventure conjointe de Carroll Shelby et Ken Miles pour mener Ford à la victoire des mythiques 24h du Mans après des années de domination par Ferrari. Je me suis régalé. Je laisse le soin aux amateurs éclairés de commenter les qualités ou éventuels défauts historiques ou techniques de ce film. Mais en sortant, je tenais le thème de cette revue !

Chrono YEMA Rallygraf méca-quartz
Le Chrono YEMA Rallygraf méca-quartz. Crédit : Jerry

Imagine la scène :

  • Hey Caroll, il est joli ton p’tit chrono !
  • Ah bon ? Tu trouves ? C’est un Yema.
  • Yema ?!
  • Ben oui, tu connais pas ? C’est une marque française vachement sympa.
  • Tu me fais voir ça ?

La carrosserie

  • Alors. P’tite vue d’ensemble pour commencer. Pas besoin de pieds à coulisse pour les mesures. Elles sont sur la doc. Et ça tombe bien, je l’ai dans la poche. Regarde…
    YEMA Rallygraf méca-quartz_cotes
    YEMA Rallygraf méca-quartz. Source www.yema.com. Crédit : Jerry

    …et en plus il fait 13mm d’épaisseur et, le boitier c’est de l’Acier 316 L

  • Tu me fais marrer Caroll. Toujours ton sens de la précision. Allez, Fais voir le fond du carrosse.
  • Regarde : fond en acier vissé. Indication de l’étanchéité, donnée à 10 bars. Avec ça pas possible d’expliquer à Mollie que je tu ne peux pas faire la vaisselle, hein… Et là, t’as vu ? La mention « France » est complétée par le nom de Morteau. J’ai vérifié : c’est là que sont assemblées les montres.
YEMA Rallygraf Meca-quartz_Fond
YEMA Rallygraf Méca-quartz. Fond acier vissé – Crédit :Jerry
  • Morteau, Morteau, y font pas des saucisses aussi là bas ?
  • Ahahaha ! J’te reconnais bien là, Ken. Oui, à Morteau il y a des saucisses. C’est en Franche-Comté. C’est montagneux par là bas. Y’a plein de p’tites routes sinueuses. On s’éclaterait bien avec une Cobra dans ce coin. ´faudrait qu’on y aille un jour tous ensemble, avec Mollie et le p’tit.
  • Dis donc il est chouette le blason YEMA au centre.
  • Ah oui, j’aime beaucoup, même si le dessin en creux du Y est un peu pataud à mon goût, notamment aux extrémités des bras et de la jambe. Tu trouves pas qu’il donne l’impression d’être à l’étroit dans son blason et de courber l’échine pour rester dans le cadre ?
  • Ouais, c’est vrai. Il mériterait d’être amélioré.

Lire aussi : YEMA Superman Heritage Blue : celle qu’on attendait

Le pare-brise

  • Il est en quoi, le verre ?
  • C’est un verre minéral bombé traité anti-reflets. Plutôt bien fait. Le traitement joue bien son rôle et le cadran est très lisible.

    YEMA Rallygraf Méca-quartz. Verre minéral bombé
    YEMA Rallygraf Méca-quartz. Verre minéral bombé. Crédit : Jerry
  • Ah j’aurais p’tet’ mis un verre plexi, moi. Ça a des supers reflets, ça résiste bien aux chocs et c’est très facile à repolir pour effacer les rayures qui ne manqueront pas d’apparaître avec le temps. Tu peux faire ça toi-même facilement alors qu’avec un minéral, t’es bon pour le changer !
  • C’est pas faux.

Le tableau de bord

  • Et pour la couleur, y z’avaient pas des cadrans foncés, plutôt que blanc ?
  • Si si. Il y a plusieurs couleurs. En fait j’ai hésité au moment de choisir. Cadran sombre ou cadran blanc ? Le cadran blanc me faisait craindre une sensation grande surface un peu vide. Mais c’est quand même celui que j’ai choisi. En fait j’ai été intrigué par le fond et la texture des sous compteurs de la version « Brown Panda ».
  • Et alors ?
  • Ben regarde. Le blanc tire sur le crème, ça se patinera bien je pense. Et ça se marie vraiment bien avec le marron des sous compteurs.
  • T’as raison. J’aime bien la typo calligraphiée du « Rallygraf » et les p’tits drapeaux à damier !

    YEMA Rallygraf Méca-quartz. Drapeaux à damier
    YEMA Rallygraf Méca-quartz. Typo callygraphiée et drapeaux à damier. Crédit : Jerry
  • Moi aussi, carrément ! Les p’tits drapeaux ça sent vraiment la course.
  • C’est vrai ça. En revanche je trouve que les hampes ne sont pas tout à fait assez inclinées. Et comme le dessin des drapeaux est peu ondulé, y’a une pt’ite impression de raideur, tu trouves pas ?
  • T’es vraiment qu’un gros pinailleur, Ken !
  • Ahahaha !

Les aiguilles principales heures et minutes

  • Arrête de rigoler bêtement. Elle est top cette montre. Tiens regarde les aiguilles. Forme bâton, structure en acier poli plutôt épaisse… elles se détachent nettement du cadran et sont très lisibles.
  • Ouais, c’est vrai. On aurait pu craindre le contraire en blanc sur blanc.
  • Et pis t’as vu la pointe rouge de l’aiguille du chrono ? Elle tranche bien sur le cadran. Du coup elle pointe bien sur l’échelle de la lunette tachymétrique. Avec ça, mon vieux, j’vais mesurer ton temps au tour nickel ! Si tu foires, j’le verrais tout suite.

    Chrono YEMA méta-quartz. Aiguille du tachymètre
    YEMA Rallygraf Meca-quartz_L’extrémité rouge de l’aiguille tachymétrique. crédit: Jerry
  • Dis, oh, tu veux prendre le volant à ma place ?!
  • T’énerves pas ! Qu’est-ce que t’es susceptible comme mec. J’m’y ferais jamais. Attends. J’vais t’faire rigoler.
  • T’as intérêt…
  • Ben quand j’ai reçu la montre, la lunette… elle était rayée. Donc je décroche direct le téléphone et j’appelle leur SAV !
  • Normal…
  • J’explique que je suis pas content, tout ça…
  • Ouais…
  • Et tu sais c’qu’elle me dit la p’tite dame ?
  • Ben non, dis !
  • Vous avez pensé à enlever le film de protection ?
  • Sérieux ? Mouaaaarf ! Énorme ! Le mec ridicule…
  • Oui, bon… ben ça va…

La lisibilité nocturne

  • Et la nuit, ça donne quoi ?
  • Écoute j’ai testé à la lampe à ultraviolet…
  • Et ?
  • Ben c’est nickel. Belle couleur verte, bien visible… Comme à Vegas.
YEMA Rallygraf Meca-quartz_Aiguille et index au Luminova
YEMA Rallygraf Meca-quartz_Aiguilles et index lumineux. Crédit : Jerry

Les 2 sous compteurs

  • … mais ce qui fait quand même le charme de ce chrono, c’est quand même les deux sous compteurs.
  • Ça c’est vrai. Ça ressemble pas mal à des compteurs de bagnole. Fais voir ça de plus près ?
  • Sur ma version « Brown panda », non seulement ils sont en creux par rapport à la plaque principale du cadran, comme sur tous les autres modèles de la collection, mais en plus ils ont des stries verticales, en creux, qui rajoutent un effet de matière vraiment cool.

    YEMA Rallygraf Meca-quartz_Sous compteurs. Crédit : Jerry
    YEMA Rallygraf Meca-quartz. Sous compteurs du modèle « Brown Panda ». Crédit : Jerry
  • Et c’est quoi les fonctions ?
  • Ben à gauche t’as le le compte-tours : la petite aiguille fléchée avance d’une graduation à chaque fois que la grande aiguille tachymétrique boucle un tour de cadran.
  • Ouais, je vois…
  • et à droite t’as le le compte-heures..
  • Le quoi ?!
  • Ahahahaha t’as vu ? Jeux de mots facile. Mais n’empêche qu’il compte bien les heures…. Sur une échelle de 24:00. Pour faire réaliser à la petite aiguille bâton le tour complet, il faut donc faire tourner ton chrono pendant une journée pleine. C’est pas hyper utile comme fonction de chrono mais c’est parfait pour calculer avec précision le temps de course restant sur le circuit du Mans !
  • A 6:00, c’est la date ?

    YEMA Rallygraf Meca-quartz_Guichet Date
    YEMA Rallygraf Meca-quartz. Guichet Date découpé. Crédit : Jerry
  • Le guichet est une simple découpe dans la plaque du cadran. Peut-être qu’un liseré périphérique aurait été sympa.
  • Peut être… Mais pas certain. C’est vraiment une question de goût.

Les commandes

  • Ouais, C’est vrai.
  • Bon et sinon les commandes du chrono, ça donne quoi ?
  • Ah ben écoute là y’a vraiment rien à dire. C’est du bon boulot. Les poussoirs sont fermes, comme j’aime. La pression émet un petit « cloc » sourd et agréable. Le lancement du chrono comme la remise à zéro sont très francs. La sensation liée à la résistance de la came qui change de position ou marteau est bien là.
  • Parfait, ça !

    YEMA Rallygraf Meca-quartz. Couronne siglée YEMA et poussoirs
    YEMA Rallygraf Meca-quartz. Couronne siglée. Crédit : Jerry
  • Ouais c’est impec. Le p’tit détail sympa c’est le logo Yema sur la couronne. Il est en relief. Avant ils faisaient ça en creux. En relief j’trouve ça vraiment plus classe.

Sous le capot : le mouvement méca-quartz

  • Tout ça c’est bien, Caroll, mais tu m’as toujours pas parlé de ce qu’il y a sous le capot. C’est quoi le mouvement ?
  • Ah ben t’en as mis du temps avant d’me poser la question ! C’est un Seiko méca-quartz Hybride VK64.
  • Un quoi ?!
  • Bah ça m’étonne pas que tu ne connaisses pas. Ce truc ne sortira que dans une quinzaine d’année. Mais c’est l’avantage d’être dans un dialogue de fiction. On peut s’affranchir des contraintes chronologiques.
  • C’est bien tiré par les cheveux ton truc. Tu me fais pas ça sur le proto de la GT40, hein. Sinon je m’assoie plus dedans !
  • OK,OK… Bon écoute plutôt au lieu de râler comme d‘habitude. C’est quand même vachement intéressant. … Alors… Dans le principe, le mouvement méca-quartz est un mouvement qui utilise l’énergie et la précision du quartz pour animer la montre et la faire avancer. Donc ni ressort de barillet pour l’énergie, ni échappement pour la division du temps, mais un quartz qui vibre à haute fréquence et un moteur pas à pas pour la division du temps. C’est lui qui donne à la montre à quartz le mouvement saccadé trotteuse que nous connaissons bien et…
  • Ouais, Bon. c’est un truc à pile, quoi. Tu me passes une clef de 12 s’te plait ? Ya un truc qui me chiffonne, là
  • Attends ! C’est là qu’intervient la seconde composante du mouvement qui lui donne sa dimension « Méca ». En fait, y’a un second module, totalement mécanique, qui est associé au mouvement. C’est lui qui gère le déclenchement, l’arrêt, la remise à zéro, et l’avancée de l’aiguille tachymétrique du chronographe au traditionnel 1/5 de seconde.
  • Tu m’intéresses. Continue…
  • Le mouvement est décliné par Hattori en SII VK63, VK67, VK83, avec ou sans date et deux ou trois sous compteur. La version avec deux sous compteur seulement, comme c’est le cas pour le chrono YEMA Rallygraf, ne présente pas de trotteuse pour les secondes en mode de fonctionnement normal. La présence du quartz est donc totalement insoupçonnable. Le subterfuge est parfait ! Si on avait un truc comme ça pour la Ford, on leur en mettrait plein la vue. T’imagines ? Une GT électromécanique !!!
  • Hey calme-toi, Caroll. C’est mauvais pour ton cœur… Je te rappelle que c’est la fiction ton truc. Si déjà on parvenait à alléger la caisse d’une cinquantaine de kilos et à fiabiliser les freins, ce serait pas mal…
  • Oui ben justement Môssieur qu’est jamais content : le mouvement méca-quartz présente encore deux intérêts majeurs : il est moins épais qu’un mouvement de chronographe mécanique classique.
  • Ah ben tu vois quand tu veux !
  • Et il est aussi beaucoup moins cher.
  • Peut-être, mais c’est un truc japonais…
  • T’es vraiment une tête de mule. D’abord, Seiko c’est super fiable. Ensuite, je me suis renseigné : des marques horlogères aussi illustres que Jaeger-Lecoultre, IWC, Breitling ou encore Daniel Roth ont non seulement équipé certain de leurs chronos de ce type de mouvement, mais que certaines auraient même été précurseurs dans sa conception dans les années 80. Mais Seiko le produit à grande échelle.
  • Bon, bon, bon… J’ai rien dit…

Voir la notice technique du calibre Seiko VK64

Cal Hattori Seiko VK64_Specs
Cal Hattori Seiko VK64_Specs techniques et huilage

Lire aussi : Meca-quartz chronographs Et Meca-quartz. Is it really the poor relation ?

  • T’as intérêt. Et pour ta culture, je te rappelle que la collaboration entre la marque YEMA et le groupe Hattori Seiko a commencé il y a bien longtemps dans les années 80 lorsque MATRA Horlogerie s’est associé avec le géant japonais pour la fourniture des mouvements à quartz de ses montres.
  • MATRA… comme le constructeur automobile ?
  • Oui M’sieur. Y z’ont aussi donné dans l’horlogerie. Ceux-là faut les surveiller d’ailleurs. Ils sont bien capables de gagner au Mans un de ce jour… Si ça t’intéresse, le Club Yema a sorti un article pas mal sur l’histoire de MATRA Horlogerie

Lire aussi:YEMA, un homme une marque. (Partie III)

Le bracelet

  • J’vois qu’tas choisi un bracelet en acier… Ça lui va bien…
  • Oui, t’as vu… C’est de la maille milanaise, proposé par la marque. C’est la première fois que j’en passe un au poignet. J’avais un peu peur de l’effet épilateur, mais en fait non. Il est plutôt agréable. Le blocage du réglage en longueur tient bien. La boucle en acier brossé est marquée du logo Yema en creux, dans un petit cercle.
  • Fais voir ? Ah ouais. C’est très cool.

    YEMA Rallygraf Meca-quartz. Boucle siglée.
    YEMA Rallygraf Meca-quartz. Boucle siglée. Crédit : Jerry
  • En revanche il faut être prudent quand t’attaches la montre. Le bracelet s’échappe vite en raison du poids de l’acier et y a pas la sécurité « antichute » qu’apporte une boucle déployante. J’ai failli faire tomber la montre dans la cuve d’huile de vidange hier.
  • Ahahahaha ! ça t’aurait fait les pieds…
  • Je compléterai sans doute la panoplie avec un bracelet cuir « façon rallye », d’autant plus facile à trouver que YEMA a adopté pour cette montre la norme standard d’une entrecornes de 20mm.
  • Hmmm
  • Toi qui a les poignets fins, ya un truc qui te plairait : le profil des cornes et la position basse du point d’attache du bracelet par rapport au boîtier rendent la montre très confortable à porter.

    YEMA Rallygraf Meca quartz Attache basse
    YEMA Rallygraf Meca-quartz. La position basse des attaches du bracelet
  • Ben tu vois ? C’est ce que je te répète tout le temps. Un centre de gravité bas, y’a que ça de vrai pour une bonne tenue de route…
  • Bon dis…
  • Quoi ?
  • Ça fait une plombe qu’on pérore sur un chrono… Tu crois pas qu’y serait temps qu’on se remette au boulot ! Allez, Miles, secoue-toi. En piste ! Tu lui fais cracher tout ce qu’elle a dans le ventre aujourd’hui !
  • Ahahahaha ! Tu vas voir ! je vais te la faire sortir de son axe, moi, ton aiguille de tachy !

Conclusion

La collection Rallygraf Panda méca-quartz, complète très bien la gamme des chronos sportifs inspirés de l’univers automobile que propose YEMA, avec une montre accessible aux budgets « modeste », sans rougir de la qualité (l’option paiement en 4 fois proposée sur le site de la marque le met à ta portée pour moins de 90€ par mois).

Avec les Rallygraf méca-quartz, la Speedgraf, la Rallygraf Heritage et enfin la Rallye Andretti, par ordre croissant de prix, la marque dispose dorénavant, dans l’univers du sport automobile, d’une gamme étoffée pour tous les goûts et tous les budgets.

Tour de piste

Pour le plaisir des yeux, avec la complicité d’une autre toqué de YEMA, encore quelques photos en miroir de deux chronos de la collection. D’un côté le « Brown Panda », cadran blanc, sous compteurs sombres ; de l’autre le « Reverse Panda », cadran noir, sous compteurs clairs. Merci, Laurent Bédouin !

YEMA Rallygraf méca-quartz "Brown Panda" et "Reverse Panda". Crédit : Jerry
YEMA Rallygraf méca-quartz « Reverse Panda » et « Brown Panda ». Crédit : Jerry
YEMA Rallygraf Méca-quartz Duo_01
YEMA Rallygraf méca-quartz « Brown Panda » et « Reverse Panda ». Crédit : Jerry

Allez, tu m’excuses, j’ai une course à gagner. Enfin… À faire. Ma femme m’a demandé de rapporter une baguette pour le déj’. Et je peux te dire que son chrono, elle sait s’en servir !

Jerry