Yema Superman Héritage : La revue

10 min de lecture

Après des mois d’attente, de débats intenses et passionnés, je vous propose, enfin, de découvrir ensemble la nouvelle Superman Héritage !!!

Il y a quelques mois, le groupe Ambre m’avait annoncé travailler sur une nouvelle Superman beaucoup plus proche des anciens modèles et qui aurait pour inspiration la superman 530016. Les responsables de ce projet m’avaient proposé de participer un peu en donnant mon avis sur le prototype tout en m’invitant à venir visiter les ateliers lorsque les premiers montages seraient réalisés,  ce que j’ai évidemment accepté. Et il y a quelques jours, l’équipe Yema a tenu parole, je me suis rendu à Morteau pour découvrir la phase d’assemblage de la nouvelle superman . J’ai évidemment passé une magnifique journée, entouré de personnes qui, comme moi, aiment cette marque, mais en plus, ils m’ont fait un cadeau inattendu en me proposant d’assembler une Superman héritage et de repartir avec au poignet !!! Que dire si ce n’est « Merci » pour ce geste élégant qui remercie sans doute ma contribution pourtant modeste  !!!!

C’est donc cette Superman que je vais vous présenter aujourd’hui.

Alors au départ, il y a une belle boite en bois, je pense que Yema l’utilise  pour pas mal d’autres modèles et c’est sans doute pour cela que l’on retrouve le logo moderne sur le couvercle. C’est un peu dommage, cela aurait été sympa de trouver un emballage dédié à la gamme héritage. Bon, soit dit en passant, ces boites finissent tout le temps dans un placard et ne servent pas à grand-chose…. mais quelque chose me dit qu’avec Yema cela pourrait bientôt changer 😉

A l’intérieur, pas de surprise, on trouve une montre  😁accompagnée d’un petit livret qui nous présente toute la gamme héritage avec quelques explications très succinctes sur leur utilisation. et avec un logo encore différent (y avec une belle boucle ) , il va falloir harmoniser tous ça  !!😉

Mais passons aux choses sérieuses !!! La montre !!! Ma première réaction en la découvrant a été, je me cite : « Ah oui pas mal du tout !!! J’ai l’impression de découvrir une vintage et ça c’est plutôt bon signe !!! »

Yema a décidé de copier le boitier des anciennes en reprenant exactement les mêmes dimensions. Cette réédition présente donc un diamètre de 39 mm, une épaisseur de 14 mm, la distance corne à corne est de 48 mm, enfin l’entre corne est toujours de 19 mm. Alors oui, j’entends déjà le « c’est pénible pour les bracelets », rassurez-vous si on cherche on trouve de superbes bracelets en 19mm et puis moi je m’en fiche j’en ai plein 😁

 

Je l’ai déjà dit, mais je le répète tellement c’est bluffant, on retrouve exactement le même boitier avec ses cornes allongées, même le profil de la lunette est quasiment identique. Le boitier, la lunette et le bracelet sont en acier inoxydable 316L. Cette montre est très légère, elle pèse 125g avec le bracelet complet, son ainée pesait 105g.

Ici on voit bien la couronne. Elle est à vissage interne, comme sur les anciennes et son diamètre est de 6.5 mm. Il faut noter que cette couronne a pas mal de jeu une fois dévissée, c’est un peu surprenant mais c’est apparemment normal, la reponse de Yema est que cela a pour but d’en protéger le système, Ces couronnes étaient très fragiles à l’époque, je ne compte plus le nombre de remplacement sur mes Superman vintages !!! Et qu’en est-il de LA pièce singulière de la Superman, ce fameux bloque lunette ? Et bien, en comparaison à la première réédition de la Superman, il a été largement amélioré. Il fait bien son office et bloque sans soucis la lunette. Peut-être aurait-il mérité un peu plus d’épaisseur…? Mais je chipote 😉

Toutefois, il mériterait d’être très légèrement descendu car il est un peu haut par rapport à la lunette.

La lunette (120 clics) est très belle et fidèle à l’ancienne. Elle clique comme sur les dernières 530016. Le triangle (sans pointe)  à 12h intègre une perle que l’on retrouve sur les lunettes utilisées sur les toutes dernières Superman 1.

Et comme me l’a fait remarqué Raphaël, le 1 du dateur perd sa barre mais heureusement on la retrouve sur le 1 de la lunette  🤣

Le cadran est verni comme sur les 530016 « glossy » (ou « laqué »… dédicace à mon pote Diverwatch92). Les index sont au Super-Luminova C3 et présentent un effet patiné vanille sympa.

L’ouverture du cadran est légèrement plus petite que sur les vintages, je pense que le cadran est sensiblement plus petit, et les écritures sont plutôt bien équilibrées même si le « automatic 990 feet  » aurait pu être légèrement positionné plus bas.

Yema a choisi de mettre ce logo Y nu sur toute la gamme héritage, ce n’est pas mon logo préféré, il est un peu tristounet, je lui préfère le logo avec le Y cerclé.

Les aiguilles sont bien finies, légèrement différentes des aiguilles de 530016 . Elles ne font pas « cheap ». Plutôt que la traditionnelle aiguille droite toute simple, Yema a préféré utiliser la trotteuse pelle « modernisée », que l’on retrouve sur les 241117, j’étais plutôt réticent au début, mais petit à petit  je m’y fais 😁

Sur les toutes premières superman : 

La couleur des aiguilles est différente de celle des index. La teinte est plus dans un ton caramel que le ton vanille des index , mais c’est beaucoup plus visible en photo qu’au porté.

Mais il faut signaler tout de suite le souci de ces aiguilles. Le lume,  brille peu, dans une couleur différente et avec une intensité bien moindre que le cadran. De plus, la luminosité s’estompe plus rapidement. Je pense que c’est un souci majeur pour une montre de plongée. L’info est remontée auprès de l’équipe Yema qui semble prendre le problème très au sérieux et devrait rapidement trouver une solution.

Sur toutes les superman livrées après septembre 2018 les aiguilles ont été modifiées et le lume est bien présent , bravo à Yema pour avoir réagit rapidement. La couleur des aiguilles de jour semble plus proche de la teinte des index.

 

credit photo Dider B 😉

Et ça brille fort 👏

Crédit photo Jérôme Guienne 

C’est surement mon coté chauvin mais j’aime bien le « France » à 6h on avait cette inscription sur les Superman 2.

Le cadran est d’un noir moins profond que celui d’une 530016 « glossy » mais le saphir accentue légèrement ce coté plus « froid ». La couleur de ce cadran est finalement peut être plus proche de celui d’une 530016 cadran mate, un peu moins noir et avec la même couleur vanille des index.

Le fond gravé est vraiment sympa on retrouve l’emblème de Yema comme sur les 1963 ou les 241117.

Pour comparer à gauche une 241117, au milieu l’héritage et à droite une 530016.Le bracelet me faisait un peu peur, je le trouvais un peu léger qualitativement par rapport au reste de la montre. Finalement, il est peu épais, léger et parfaitement dans l’esprit des vintages reste à voir sa tenue dans le temps mais  quel bonheur de retrouver un bracelet  aussi léger. Il me fait penser aux premiers bracelets pliés Rolex simples et solides. Pour retirer les maillons, il ne s’agit pas de vis, comme les anciens, mais de goupilles, il faut donc un ou deux outils ce qui est forcement moins pratique.

Le bracelet est brossé et poli au centre, c’est très à la mode depuis des années, mais je n’ai jamais été très fan, même sur les bracelets Rolex. Je préfère un brossage complet mais là c’est très personnel 😉.

En revanche, je suis plus mitigé par rapport à la boucle. Il y a quelque chose qui me gêne… Elle semble plus moderne que le reste du bracelet, elle me plait moins, il y a une extension de plongée et le système de fixation semble bien construit et solide. Sur la boucle on retrouve le logo que j’aime bien 😁… vous savez maintenant, le Y cerclé !

  En comparaison voici le bracelet d’une ancienne.

Pour l’esthétique il me reste à aborder le verre. Sur la mienne c’est un verre Saphir de 2.6 mm d’épaisseur. Je crois savoir que quasiment tous les clients ont choisi cette option.Et même si le verre minéral a la même forme, ce saphir bombé est vraiment superbe !!! Il reprend le bombé des plexis de l’époque !!! Vraiment superbe, bravo d’avoir ajouté cette option !!!

Une photo pour comparer avec une vintage, je vous laisse trouver où est la vintage 😁

Au passage on voit aussi qu’il y a une différence d’épaisseur des cornes et de la hauteur du bloque.

 

Abordons la mécanique maintenant.

Le mouvement est un ETA 2824-2 remontage automatique à roulement à billes, 25 rubis, 28800A/H avec 38 heures de réserve de marche. Ne voulant pas ouvrir la mienne, vu qu’elle a subi tous les tests d’étanchéité, j’ai pris une photo sur le site de Yema.

Ce mouvement est utilisé depuis bien longtemps, il est fiable et on trouve facilement des pièces. Donc c’est forcement un bon choix pour une toolwatch.

Les mouvements arrivent réglés chez Yema et pourtant il vont tous subir une batterie de tests pour ensuite être tous réglés à nouveau par les horlogers de Yema.

Mon mouvement tourne apparemment à +6s… on est pas loin du COSC 😉

 

Ce n’est pas la première fois que Yema utilise des mouvements ETA pour ses Superman, il suffit de lire l’article sur la chronologie des Superman pour avoir le détail, même si Yema a souvent utilisé des mouvement FE (France Ebauches) il y a eu aussi des ETA 2452, 2783, 2892 etc…

Chronologie des Superman

 

Voici une photo avant l’assemblage de la mienne. Fini le cercle d’emboîtage en plastique, on sent que Yema a vraiment voulu faire un bond qualitatif par rapport à la réédition  précédente !!!

Cette Superman, comme son ancêtre, est étanche à 300 m et Yema effectue trois contrôles d’étanchéité. Un premier, simple, juste après l’assemblage. Ensuite les montres sont installées dans une machine qui va les chauffer fortement puis une goutte froide va permettre de déterminer si de la buée apparaît, lorsque c’est le cas, cela traduit forcement un souci. Enfin, si ce second test est réussi, les montres vont dans un caisson pour les éprouver à 30ATM.

Alors si j’ai bien écouté le spécialiste , quand c’est orange on arrête tout, si c’est rouge c’est trop tard on a de la bouillie et vu que 250 montres sont testées en même temps il vaut mieux surveiller 🤣

 

 

Pour finir un wristshot avec l’ancienne et la nouvelle !!!

Et des Batilou pocket shot 😉

Avec l’ancienne (mais oui je t’aime toujours …😘)

Et avec la nouvelle 😉Voici une vidéo pour bien se rendre compte du rendu de cette montre.

Il est temps de conclure… Certes j’ai fait quelques remarques sur des améliorations éventuelles à apporter, car il faut toujours essayer de faire mieux, et le souci des aiguilles  a été corrigé en septembre 2018 , mais pour moi cette montre est une réussite. Je trouve que son tarif est correct. Elle est très agréable au porté, on l’oublie car elle est très légère, je retrouve vraiment l’esprit des Superman vintages et pour ça bravo et merci à toute l’équipe  Yema.

Et un dernier merci pour David (Diverwatch92) qui m’a aidé pour cette revue 😉 et pour mon correcteur d’orthographe préféré, merci chérie 😁

Batilou pour Le club Yema